Le pourriel coûte des milliards aux entreprises


Par Samuel Hassine le Jeudi 03 Février 2005 à 21:42:53

spam2.png

Les messages de publicités indésirables qui arrivent en grand nombre sur nos boîtes aux lettres électroniques ont une répercussion financière très importante sur nos entreprises.

Selon les derniers chiffres publiés par l'université américaine Maryland il est fait état d'un peu plus de 21,6 milliards de dollars perdus chaque année par les entreprises.

En effet, un sondage téléphonique réalisé aux Etats-Unis auprès des adultes utilisateurs d'Internet démontre que trois quarts d'entre eux reçoivent une moyenne de 18,5 pourriels par jour. Ces internautes passent en moyenne 2,8 minutes à supprimer ces messages indésirables.

Et selon le National Technology Readiness Survey produit par Rockbridge Associates, Inc., et le Center for Excellence in Service à la Maryland business school cette perte de productivité se chiffre à 22 milliards de dollars si l'on applique au temps d'inactivité le salaire moyen américain.

De plus, l'étude montre que 14 pour cent des internautes qui reçoivent des publicités non sollicitées prennent le temps d'en lire certaines en raison de leur curiosité. Au cours de l'année dernière quatre pour cent ont acheté des produits qu'ils ont découverts par l'intermédiaire de pourriels.

Ces chiffres ont de quoi réjouir les spammeurs qui intensifient sans cesse leurs activités en envoyant de plus en plus de messages aux internautes dont les boîtes de réception se remplissent constamment de publicités de toutes sortes.




Ajout CommentaireAjouter vos commentaires !

La section "commentaire" est un espace de discussion portant sur le thème de l'article, la rédaction de VirusTraQ se réserve donc le droit de supprimer tout message hors-sujet ou ne respectant pas nos règles d'utilisation, en particulier en cas de propos diffamatoires ou injurieux.

Nom *:


E-Mail *:


Commentaire *:


Les éléments marqués d'une astérisque (*) sont à remplir obligatoirement.

Commentaires :

+ Ajouter votre commentaire



http://www.secuobs.com/