Kaspersky Lab fait l'acquisition du projet "Spamtest"


Par Grégory Le Bras le Jeudi 04 Août 2005 à 18:24:14

spam.jpg

Kaspersky Lab, éditeur de logiciels de sécurité informatique, et la société Ashmanov & Partners ont annoncé la signature d'un accord important qui va déboucher sur l'acquisition, par Kaspersky Lab, de "Spamtest", le principal projet russe de lutte contre le courrier indésirable.

La signature de cet accord permettra à Kaspersky Lab d'intégrer dans sa totalité le projet "Spamtest" aux structures technologiques, commerciales et organisationnelles de l'entreprise.

Le processus qui devrait durer environ 2 mois, sera terminé d'ici l'automne 2005. La technologie Spamtest constitue un moyen unique d'identifier et de filtrer les messages non sollicités en fonction de leur contenu. Bâtie autour d'un filtre qui utilise plus de 15 méthodes d'identifications du pourriel, parmi lesquelles la méthode linguistique, graphique et basée sur les signatures, cette technologie afficherait d'impressionnantes performances. Entre 40 et 60 millions de messages seraient filtrés par jour, ce qui représente près de 2 milliards de messages par mois.

Spamtest protège environ 30 millions de boîtes électroniques en Russie et à l'étranger. A l'heure actuelle, le niveau d'efficacité en matière de détection est compris entre 95 et 97% et selon Kaspersky, on ne recense pratiquement aucune fausse alerte.

En plus de la technologie, Kaspersky Lab acquiert également Spamtest.ru, le service de réseau qui offre une analyse gratuite du courrier des utilisateurs et le quotidien Spamtest.

Cette opération entre Kaspersky Lab et Ashmanov & Partners s'inscrit parfaitement dans les tendances qui marquent le secteur mondial des technologies de l'information. A l'heure actuelle, le marché des solutions de sécurité informatique est en plein ébullition et se dirige vers la création de logiciels et de plateformes intégrés. Il est logique que cette situation entraîne des fusions et des acquisitions.

Ainsi, il y a un peu plus d'un an Symantec fesait l'acquisition de Brightmail, un grand prestataire de service de lutte contre le courrier indésirable, pour la somme de 350 millions de dollars américains. Et cette année, Microsoft a racheté Sybari, l'éditeur de logiciels antivirus et de lutte contre le courrier indésirable. Computer Associates a quant à elle absorbé en juin Tiny Software, Inc., l'éditeur de pare-feu populaires.

Kaspersky Lab considère l'acquisition du projet Spamtest comme un pas raisonnable vers la réussite de la coopération.

"L'acquisition du projet "Spamtest" est une étape sans précédent pour Kaspersky Lab. Cela nous permet d'intégrer plus en profondeur la technologie de filtrage du courrier indésirable dans nos logiciels, ce qui va se traduire par une amélioration de leurs fonctions et de leur qualité, une augmentation de la capitalisation de la société et une réduction du risque pour nos clients et nous-même grâce à l'acquisition d'une technologie clé dans notre secteur d'activité. Il s'agit de la première fusion de notre entreprise et nous l'abordons avec le plus grand sérieux. Dans la mesure où nous sommes conscients des difficultés liées à l'intégration du projet dans nos structures, nous avons l'intention de rester concentrés sur les intérêts de nos utilisateurs. La satisfaction de la clientèle demeure la priorité de Kaspersky Lab et c'est pour cette raison que l'opération sera réalisée de manière transparente pour les utilisateurs du système Spamtest ", souligne Natalya Kaspersky, directrice générale de Kaspersky Lab.

Igor Ashmanov, directeur général de Ashmanov & Partners poursuit : " Nous estimons que l'accord conclu aujourd'hui est avantageux pour les deux parties. Kaspersky Lab franchit une étape logique en consolidant les technologies de protection. Grâce à son excellente réputation, à ses puissants canaux de distribution en Russie comme à l'étranger et à ses ressources technologiques et financières considérables, Kaspersky Lab va pouvoir retirer le maximum de la technologie de lutte contre le courrier indésirable et la porter à un niveau sans précédent. En ce qui nous concerne, la vente du projet est également une étape naturelle car notre tâche principale consiste à créer des technologies linguistiques uniques et des services en masse sur Internet. En quittant le marché de la sécurité informatique, un marché spécifique et rude, nous pouvons revenir à la production de systèmes linguistiques et intelligents dans le domaine du marketing en ligne. Je pense aux systèmes de publicité contextuelle intelligente, aux recherches, à la géolocalisation d'adresse IP ou autres. L'internet en Russie se développe très rapidement et les perspectives qu'il offre dans notre secteur sont très prometteuses. Nous sommes une petite société tournée vers l'innovation. Pour nous, lancer un projet puis le vendre avant de passer au projet suivant sera toujours plus intéressant. Nous laissons à Kaspersky Lab le soin de développer une grande activité internationale."

Pour plus d'informations:

- Kaspersky to buy Spamtest Project





Ajout CommentaireAjouter vos commentaires !

La section "commentaire" est un espace de discussion portant sur le thème de l'article, la rédaction de VirusTraQ se réserve donc le droit de supprimer tout message hors-sujet ou ne respectant pas nos règles d'utilisation, en particulier en cas de propos diffamatoires ou injurieux.

Nom *:


E-Mail *:


Commentaire *:


Les éléments marqués d'une astérisque (*) sont à remplir obligatoirement.

Commentaires :

+ Ajouter votre commentaire



http://www.smtechnologie.com