Forte hausse des escroqueries boursières


Par Grégory Le Bras le Vendredi 05 Août 2005 à 20:59:32

progress.jpg

Sophos, éditeur de solutions de protection des entreprises contre le spam, les spywares et les virus, publie les résultats de son enquête sur les principaux types de spam en circulation au cours du premier semestre 2005.

L'étude révèle une hausse de nouvelles et dangereuses catégories de messages, alors que les habituelles publicités pour des prêts à taux réduit et des médicaments continuent à exaspérer les utilisateurs et à encombrer les réseaux d'entreprise.

L'enquête montre en particulier que le volume de messages d'escroqueries à la bourse connaît cette année une hausse régulière de 10% par mois, représentant à la fin du mois de juin jusqu'à 8,5% de l'ensemble des messages non sollicités diffusés sur l'Internet.

Les spam proposant quant à eux des produits pharmaceutiques, y compris des versions génériques ou démarquées du Viagra et d'autres médicaments, représenteraient plus de 40% du volume total de messages.

"Les types usuels de spam (médicaments et prêts bancaires) dominent toujours le classement, mais la présence de plus en plus importante d'arnaques boursières est une menace préoccupante", commente Annie Gay, Directeur Général de Sophos France et Europe du Sud.

"Le but des spammeurs est de faire circuler rapidement par courriel de fausses informations sur les actions d'une entreprise, souvent en les mêlant à des nouvelles authentiques prises dans la presse officielle pour mieux leurrer les investisseurs. S'attaquant en général à de petites sociétés, ces charlatans cessent leur campagne dès qu'ils ont pris leur bénéfice, ce qui fait chuter le cours de l'action et disparaître l'investissement de leurs victimes."

L'enquête souligne également que la majorité des spam utilisent des techniques de dissimulation pour leurrer les filtres anti-spam, transformant par exemple le mot 'stock' (action) en 'st0ck' ou 'stox'. Ils utilisent également des formats différents, comme l'HTML ou le texte brut, et sont presque toujours émis à travers des ordinateurs piratés, des 'zombies'.

"L'ingénierie sociale appliquée aux courriels, grâce à laquelle les artistes de l'arnaque parviennent à manipuler des internautes non prévenus, est en plein développement et représente une tendance inquiétante", déclare Brian Burke, Directeur de la Recherche chez IDC.

"Les arnaques boursières, associées aux techniques classiques de phishing, peuvent provoquer des pertes significatives pour les victimes de ces escroqueries."




Ajout CommentaireAjouter vos commentaires !

La section "commentaire" est un espace de discussion portant sur le thème de l'article, la rédaction de VirusTraQ se réserve donc le droit de supprimer tout message hors-sujet ou ne respectant pas nos règles d'utilisation, en particulier en cas de propos diffamatoires ou injurieux.

Nom *:


E-Mail *:


Commentaire *:


Les éléments marqués d'une astérisque (*) sont à remplir obligatoirement.

Commentaires :

+ Ajouter votre commentaire



http://www.newdimension-fr.net/