Weblog


Dimanche 13 Février 2005

Les mesures anti-trust Microsoft et la sécurité des utilisateurs
Posté par Fran?ois Sorin à 20:25:12 | Lien permanent
Je me demande parfois si "désassembler" une partie de Windows pour laisser la place aux concurrents est véritablement une bonne idée. On se rend compte aujourd'hui qu'un ordinateur connecté à Internet ne possèdant ni logiciel firewall, ni logiciel de lutte anti-virus est certainement un ordinateur condamné à être infecté dans les minutes qui suivent. Microsoft par leur position dominante ne peut pas se permettre d'intégrer directement ces logiciels, étant la chasse gardée des autres éditeurs.

La principale remarque que l'on peut emettre à propos de Windows XP c'est que la sécurité n'a pas été pensée dès le déploiement de la première version de ce système d'exploitation. Le service pack 2 a corrigé beaucoup de ces lacunes mais qui peut dire que les systèmes Windows XP déployés ont bien tous intégré ce patch de sécurité. On espére que Microsoft et que les prochains systèmes d'exploitation intégreront d'office une gestion des patchs de sécurité avancé et "obligatoire".

Tout cela pour revenir à la question initiale : N'est-il pas judicieux qu'un système d'exploitation ne soit pas livré avec un minimum de logiciels permettant une lutte anti-virale et anti-intusive efficace ? Il faudrait alors plutôt travailler efficacement à l'intégration de ces logiciels dans un système d'exploitation comme Windows. On pourrait se mettre à rêver à un système d'exploitation qui nous proposerait en standard différents logiciels sélectionnables et déployés dès l'intallation. La sécurité informatique se doit d'être efficace par la simplicité et que ce surplus d'intégration ne soit pas visible par l'utilisateur.






http://www.hackisknowledge.org/