Weblog


Mercredi 23 Février 2005

Les grandes tendances du spam en 2005
Posté par Kevin Gallot à 08:10:32 | Lien permanent
Depuis qu'Internet a revolutionné notre usage au quotidien des technologies de l'information, le spam a suivi cette progression pour atteindre en 2003 et 2004 un taux d'usage incroyablement important.

C'est à ce moment qu'il est devenu un fléau pour lequel une lutte s'est engagée. Celle-ci est menée de toutes parts, aussi bien par les éditeurs privés que les gouvernements, notamment les Etats-Unis avec le CASPAM ou la France avec la CNIL et la LEN votée courant 2004.

Aujourd'hui, nous pouvons suivre les tendances et les axes de développement du spam, telle une économie numérique parallèle.

Il est intéressant de voir l'évolution du spam entre la fin des années 90 avec principalement la pornographie, et les courriers non-sollicités reçus actuellement.

En effet, aujourd'hui les spams suivent l'actualités et touchent un grand nombre de sujets. Pour prendre quelques exemples, tout d'abord les produits de santé, particulièrement les produits pharmaceutiques avec le Viagra en tête, puis tous les produits qui ont un règlementation spécifique comme la DHEA ou les hormones de croissance.

Ensuite, il y a le tabac qui est proposé à des prix défiants toute concurrence (qu'il soit contrefait ou qu'il provienne de pays peu taxés).

Enfin, sur la période de Noël, l'idée cadeau était à la mode avec le monde du luxe (en particulier les montres Rolex). Après cette période de fin d'année, les propositions de refinancement et de crédit (les fameux "mortgages") ont refleuris.

Ainsi, le spam suit aujourd'hui l'actualité, qu'elle soit périodique (vacances, fêtes et modes) ou qu'elle soit ponctuelle (nous prendrons l'exemple malheureux du Tsunami pendant lequel des spams ont été envoyés afin de récolter des dons, pouvant entrer dans le domaine du pishing).

Les grandes tendances pour 2005, outre l'évolution technique des emails afin de parer les anti-spams, va être de segmenter au mieux les envois et suivre au mieux les actualités et effets de mode de la société actuelle.

Il est difficile de prévoir un ralentissement du spam, sauf si on distingue le spam "bête et méchant" généralement portant des mots-clefs suffisemment clair pour être stoppés et anticipés ; et le spam "intelligent" incluant des informations ciblées sur une actualités. Dans ce cas, les mots-clefs utilisés pour un filtrage classique ne seront pas dédectés.

Seules les évolutions des nouvelles techniques de filtrages (comme le filtrage bayésien ou heuristique) pourront, au mieux, limiter la progression des spams envoyés.





NEWSNOW